Godiva Chocolatier, son histoire


Voici l'histoire d'un artisan chocolatier dont le nom légendaire est devenu le symbole du luxe et du prestige dans le monde entier.

Tout commence en 1926, à Bruxelles,  quand la famille Draps ouvre un petit atelier de chocolat et de friandises. Leurs “pralines”, des bonbons au chocolat fourrés typiquement belges, sont préparés pour de grands magasins, très à la mode à cette époque.

A 14 ans, Joseph Draps commence à travailler dans l'entreprise familiale, où il a l'occasion de développer à la fois sa dextérité et son talent de créateur, devenant un maître chocolatier expérimenté et un homme d'affaires avisé. Il décide de créer un assortiment pretigieux de chocolats auxquels il donne un nom évocateur.

Il opte pour Godiva, un nom connu sur la scène internationale et qui rappelle en même temps la légende de Lady Godiva:

Lorsque Lady Godiva, l'épouse de Lord Leofric, s'insurge contre les lourds impôts qui accablent ses sujets, elle passe un marché : elle s'engage à parcourir les rues de Coventry, “nue, uniquement parée de sa longue chevelure”, et si la population reste courtoisement à l'intérieur des maisons à son passage, les impôts seront supprimés. Elle entreprend sa fameuse promenade dès le lendemain matin et les citoyens ne quittent pas leur maison, en signe de courtoisie. Leofric tient parole et réduit les taxes. Lady Godiva a ainsi gagné le coeur de ses sujets et sa légende a traversé les siècles.
Sa passion, sa pureté, sa sensualité, son style et son audace sont idéalement symbolisés par une boîte de délicieux chocolats Godiva, qui eux aussi sont assurés de gagner le coeur de tous ceux qui les goûtent.

L'emblème de Lady Godiva a tout naturellement trouvé sa place parmi les ors et les splendeurs de la Grand-Place de Bruxelles, le décor somptueux dans lequel Godiva a ouvert une de ses boutiques les plus prestigieuses.

Les vitrines sont animées par des thèmes ponctuels, les vacances, les saisons, le sport  ainsi que par les collections et leur présentation originale. Avec Godiva, chocolats et pralines se métamorphosent en un cadeau d'exception.


Expansion globale

Même si c'est en Belgique que les premières pages du succès de Godiva Chocolatier ont été écrites, Joseph Draps a voulu donner des dimensions internationales à son projet. En 1959, la première boutique Godiva ouvre ses portes hors des frontières de la Belgique, et plus exactement dans la très élégante rue St. Honoré à Paris. Viennent ensuite des boutiques au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et dans bien d'autres pays.
La marque Godiva atteint enfin l'Amérique du Nord. Godiva y fait son apparition en 1966, dans l'un des grands magasins les plus sélects du pays, Wanamaker's à Philadelphie, Pennsylvanie. En 1972, la première boutique Godiva voit le jour dans la célèbre Fifth Avenue de New York. Aujourd'hui, l'Amérique du Nord compte non moins de 275 boutiques Godiva.
C'est vers l'Asie que l'expansion se poursuit. En 1972, les premiers chocolats Godiva sont proposés dans le prestigieux Nihonbashi Mitsukoshi, au centre de Tokyo. En 1998, la première boutique Godiva s'implante à Hong Kong dans le luxueux magasin de Sogo. Aujourd'hui, des boutiques sont également installées à Taiwan et Singapour.
Les chocolats Godiva sont disponibles de la Belgique à Singapour, de Denver à Dubai, faisant de Godiva une marque réputée et appréciée dans 60 pays aux quatre coins du globe.

Godiva aujourd'hui

Aujourd'hui, Godiva est présent dans le monde entier et c'est toujours au coeur de Bruxelles que nos Maîtres Chocolatiers créent de nouvelles pralines uniques.
Les recettes du fondateur et la fraîcheur des ingrédients les plus fins restent le secret bien gardé de la qualité  Godiva, élevé au statut de fournisseur officiel de la Cour de Belgique.